Chercheurs citoyens

LE PROJET OSCAR - UNE MESURE PARTICIPATIVE DE LA QUALITE DE L'AIR DANS NOTRE REGION 

 

Zoom sur cette initiative

Le projet Oscar a vu le jour dans le cadre du programme Chercheurs Citoyens qui a été mis en place par le Conseil Régional du Nord Pas de Calais afin de promouvoir des projets de recherche reposant sur la collaboration entre les laboratoires de la région et les associations à buts non lucratifs.

Il s'agit d'une initiative d'observation et de sensibilisation citoyenne à la surveillance de la qualité de l'air dans la région Nord Pas de Calais portée par notre association ainsi que trois autres structures à savoir : L'association régionale pour la surveillance et l'évaluation de l'atmosphère (ATMO Nord Pas de Calais), le laboratoire d'informatique signal et image de la Côte d'Opale (LISIC, Ulco)et l'organisme public de recherche dédié aux sciences et technologies du numérique (INRIA Lille Europe).

Des citoyens au service de la science

Ce projet consistera à tirer partie de la généralisation des smartphones pour permettre un recueil collaboratif des données mobiles (crowdsourcing).

Pour se faire, il associera des centaines d'élèves de la région des lycées professionnels suivants : Plaines du Nord, Fernand Léger, Georges Guynemer, Lycée de l'Aa mais aussi le Lycée Général et Technologie de l'Europe. Ces lycéens participeront au montage d'un boitier muni de capteurs qui sera directement relié à leur smartphone et capable de mesurer la concentration de particules fines en suspension dans l'air afin de déterminer la qualité de l'air aussi bien intérieur qu'extérieur.

Ces mesures seront réalisables grâce à une application spécifique "APISENSE" qui a été mise en place par l'INRIA permettant de faire la liaison informatique non intrusive entre les smartphones et les données mesurées en vue d'établir une cartographie des polluants présents dans l'atmosphère.

A la suite de cette expérience, l'équipe scientifique du projet comparera les mesures effectuées par les lycéens à l'aide de leur smartphones avec celles réalisées par ATMO à travers leur station  de référence ( fixes ou mobiles), au sol.

A partir de cette première expérimentation effectuée par des lycéens, l'objectif sera d'étendre sur le long terme cette démarche à l'ensemble des citoyens afin de leur donner l'opportunité de mesurer la qualité de l'air qu'ils respirent. L'avantage de ces capteurs mobiles est que la collecte des données peut être étendue aux zones non couvertes par les stations au sol.


RENCONTRE AUTOUR DU PROJET OSCAR AVEC LES PARTENAIRES 

Le Château Lesieur a accueilli le 18 juin dernier au cours d'une réunion organisée par Bâtisseurs d'Economie Solidaire une bonne partie de l'équipe projet à savoir les représentants du LISIC de l'Université du Littoral ainsi que les responsables des différents lycées affiliés au projet Oscar. 

De quoi a t-il été question ? 

Cette assemblée a été l'occasion pour nous de faire un point sur l'évolution du projet au niveau des tâches et des responsabilités qui ont été déléguées aux différents partenaires impliqués dans la démarche de mise en place de mesures participatives pour la sensibilisation à la surveillance de la qualité de l'air dans notre région.  

Le second objectif a été celui de faire une présentation globale du projet aux responsables des différents lycées professionnels de la région Dunkerquoise mais aussi et surtout de recueillir leurs impressions sur celui-ci ; notamment savoir si le projet leur convient. 

Une initiative qui fait l'unanimité ! :D

Suite à cela, les responsables ont eu à leur tour la possibilité de nous faire part de leurs préoccupations ou recommandations en vue de garantir le succès du projet. Il s'agissait donc pour eux d'affirmer à l'équipe projet leur volonté de faire porter le boitier d'expérimentation par un grand nombre d'élèves en vue d'élargir le champ possible des résultats. 

La bonne nouvelle est que la vision du projet est similaire aussi bien au niveau des responsables d'établissements que de l'équipe projet qui envisagent ensemble d'étendre l'expérimentation à l'ensemble des citoyens après la phase de lancement avec les lycéens. 

Quelques éléments figurant dans la composition du capteur 

Grâce au laboratoire LISIC, nous avons pu avoir une présentation des différents types de capteurs sélectionnés pour la constituer le boitier mais également un bilan de l'avancement de la construction du prototype. 

La finalité étant donc de pouvoir mieux cerner les différents paramètres de l'environnement pour mieux augmenter la précision des observations, affiner les estimations, développer les diagnostics. Il s'agit également de sensibiliser au mieux les lycéens à la qualité de l'air qu'ils respirent en leur donnant la possibilité de créer leur propre interface en vue d'effectuer leur propres mesures. Enfin, il est tout à fait envisageable que d'autres partenaires rejoignent le projet. 

logo_1
  • logo_1
  • logo_2
  • logo_3
  • logo_4
  • logo_5
  • logo_6
  • logo_7
  • logo_8
  • logo_9
  • logo_10